\

L’Ontario a un nouveau gouvernement. C’est le temps d’établir des liens!

L’Ontario a un nouveau gouvernement. C’est le temps d’établir des liens!

Stewart Kiff | juin 2018

Suite aux élections d’hier, l’Ontario a maintenant un gouvernement progressiste-conservateur majoritaire dirigé par un chef populiste, Doug Ford. C’est un changement de taille après presque 15 ans de règne libéral et cela exige des mesures immédiates de la part des groupes et des organisations qui doivent travailler de façon continue avec le gouvernement.

À ce stade, nous ne savons pas exactement dans quelle direction Doug Ford mènera la province. Il a promis de rendre la vie en Ontario plus abordable en réduisant les taxes, le prix de l’essence, les coûts de l’électricité et même le prix d’une bouteille de bière. Il a également promis de meilleurs soins de santé, des garderies moins chères, davantage de services pour les personnes âgées et une infrastructure renouvelée. D’où viendra l’argent pour financer ces promesses? Ce n’est pas encore clair. Doug Ford a promis d’augmenter l’efficacité du gouvernement de façon à réduire le budget provincial de 4 %, mais cela ne suffira pas. Votre secteur pourrait-il être à risque de compressions budgétaires? Tous les paris sont bons pour le moment.

Pendant la campagne, Doug Ford a été comparé à plusieurs reprises à Donald Trump. Il n’y a pas de doute que son message populiste et simple – l’Ontario est ouvert aux affaires, L’aide est en route, Rendre l’Ontario abordable – ressemble aux slogans préférés du président américain. Nous ne savons pas encore si la ressemblance va plus loin.

Dans son discours de victoire d’hier soir, Doug Ford a tenu à dire qu’il a l’intention de gouverner pour TOUS les Ontariens et Ontariennes, y compris ceux et celles qui n’ont pas voté pour lui. Cela semble indiquer que les éléments plus centristes du parti sont déjà au travail pour modérer le ton du premier ministre dans l’espoir de le rendre plus acceptable aux yeux des citoyens et citoyennes qui ne sont pas à l’aise avec la marque Ford.

Les Progressistes-Conservateurs ont assurément obtenu un solide mandat pour gouverner et ils pourront compter sur un vaste caucus à l’échelle de la province. Leur point faible est le Nord de l’Ontario, mais même là, ils ont réussi à conserver Sault-Ste-Marie (circonscription détenue par les libéraux jusqu’à l’élection partielle de l’an dernier), et à ravir Kenora-Rainy River au NPD. Ils ont fait des gains importants dans la région d’Ottawa et la victoire d’Amanda Simard dans Prescott-Russell représente une percée dans la communauté franco-ontarienne.

Cela dit, il est important pour les groupes et organisations de ne pas oublier les partis de l’opposition. Ensemble, ceux-ci ont obtenu près de 60 % du vote populaire. Avec 40 sièges dans les principales circonscriptions urbaines et le Nord, et sous le leadership chevronné d’Andrea Horwath, le NPD devrait être efficace en tant qu’opposition officielle. Et même avec un caucus décimé, les libéraux ont conservé des sièges importants et devraient continuer à être une voix forte pour la communauté franco-ontarienne.

Que faire maintenant?
C’est le moment pour les organisations et les groupes de commencer à établir des relations avec le gouvernement de Doug Ford et avec les partis de l’opposition. Envoyez un message de félicitations aux députés et députées nouvellement élus ou réélus dans votre région, ainsi qu’à ceux et celles avec qui vous avez eu des contacts dans le passé ou pendant la campagne électorale. Et n’oubliez pas de communiquer avec les députés et députées avec qui vous avez travaillé dans le passé et qui ont été défaits. Plusieurs resteront actifs dans le milieu politique et pourront s’avérer de précieux contacts à l’avenir.

Il y aura davantage à faire dans quelques semaines lorsque Doug Ford formera son conseil des ministres et que le NPD et les libéraux nommeront leurs porte-paroles pour les divers dossiers. Solstice Affaires publiques sera là pour vous guider. Mais, il n’est pas trop tôt pour commencer!

Comments are closed.